L’Usurpateur et la Reine

Miroir, mon beau miroir…

Visiblement, le RN n’est pas seul à envisager des refontes gratuites pour camoufler son manque d’activité et repartir de zéro comme si de rien n’était.

Je vous souhaite la bienvenue dans cette troisième incarnation de l’Antre de Shatqiel!
Aujourd’hui, nous allons parler théâtre et plus précisément comédie, puisque les faux extravertis sont les rois de notre temps.
Votre apparence est la clé de votre succès, mais pour combien de temps?
La représentation sociale se fait rarement sans inspiration quelconque venue de l’extérieur, un deux ex machina, un mentor.
Ceux qui désirent la vérité comme la justesse ont pour point commun cet idéal perfectionniste de l’aboutissement, qui précède l’absolution.
Ils prétendront toujours, soit qu’ils se sont faits tous seuls, parties du tout, partis de rien. Seulement un travail acharné, des efforts pouvant être fournis par tout le monde.
Soit, ils prétendront qu’ils ont servi la cause d’un don inné, de la nature, de Dieu et puis d’à vrai dire un peu toutes les justifications possibles, ô grands (et nobles et sombres) héros, hérauts.
Mais oui, bien sûr.
L’erreur commune est de croire trop facilement que le bonimenteur n’est que celui qui a des facilités, parce que c’est notre société qui le dit.
L’un ou l’autre, vous vous mentez complètement.

Qui suis-je, qu’ai-je, sont les deux manifestations les plus primitives de l’ego.

Alors, oui, il y a des tragiques, souvent ceux que le destin a propulsé dans les plus hautes strates de l’atmosphère terrestre, et qui essayent encore d’en sortir, s’imaginant pouvoir s’élever, toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus impossible, ce qui ne manque pas de reléguer l’humain au second plan, anticipant leur ascension, ne la craignant pas, et il y a, au fond du gouffre, secteur banalités, les bouffons du réel, ces comiques qui ne peuvent pas se faire entendre sans manipuler tous les degrés de l’arithmétique, ce qui ne manque pas de reléguer l’humain au second plan, anticipant leur chute, la craignant.
Terrible méprise, dans les deux cas.
Faisant des tragiques les véritables comiques, et des comiques les tragiques impostures.
Parfois, ces deux univers entrent même en collision. Cela n’a rien d’anormal. Il s’agit d’un axe.
Et vous, quel est votre miroir? Votre projection est-elle physique, abstraite, idéale, matérielle, concrète?
Il y a du choix, n’est-ce pas?
La dynamique du maître et de l’esclave pour les forces du privé face à celle de madame tout le monde pour celles du public: les horizons ne sont pas des plus nombreux.
Je vous avais déjà conté la fable du parvenu et de la convenue, non?
Saviez-vous qu’elle est la base même du mythe français?

L’usurpateur naît des fautes de monsieur tout le monde l’acharné.
Le sens commun est la mère et l’épouse du fils prodigue.
Le fils prodigue est l’époux et le père du sens commun.
Il faut précisément qu’ils ne s’entendent pas, parents et enfants, pour reproduire ce cycle à l’infini.
Peut-être est-ce salvateur: je n’en sais rien.
L’usurpateur est obsédé par son hérédité: c’est normal, il a détruit tout ce qui lui a précédé.
Le sens commun est obsédé par sa stérilité, son impuissance: c’est normal, il ne veut pas être dépossédé par un nanti qui lui doit tout.
Empêchez ces deux là de s’entre-tuer, et vous aurez un monde sans histoire.
Pas d’industrie. Pas de civilisation. Ni d’agriculture d’ailleurs. Pas de seconde civilisation. Rien.
L’humanité aura tôt fait de le déserter.
Qu’il y ait des aînés, ou des cadets, cela n’a pas la moindre importance.
L’Ego est systématiquement le même.
Avant moi, le déluge! Après moi, le déluge!
Pourquoi croyez vous qu’il y a des déluges? Vous êtes à court d’inspiration, répond Dieu, le vrai, pas le friqué, celui à visage humain. Moi aussi! Tiens, faites comme si; prenez un bain, renouvelez vous.
L’apocalypse sera du plus bel effet.
Vous serez obligé de vous unir une bonne fois pour toutes.
Donnerez naissance à l’œuf.
Le messie va en sortir, il guidera les quelques centaines de milliers de survivants.
Des cyborgs. Des gholas, des clones, des mentats.
DES VERS SOLITAIRES!
Rejetons des désastres de l’uranium et du plutonium.
Ce sera le sentier d’or de Dune.
Et ils nous visiteront dans notre passé, l’ADN à bord de leur vaisseau,
Comme dans Star Trek.


En attendant, nous sommes pris dans l’éternel guéguerre de ces deux sycomores.
Ne t’en fais pas pour eux, ils ont survécu à toutes les ères.
Ils survivront à la tienne aussi.
Leurs disputes cachent un amour profond qui ne peut s’épanouir que dans la haine.
Comprenez le:
Il n’y a pas de fonction exponentielle sans logarithme népérien, et réciproquement.
Autrement dit: la valeur de l’usurpateur est corrélée au potentiel que lui accorde la reine.
La valeur de la reine est nulle sans la plus fervente admiration de son usurpateur.
Une parfaite co-dépendance.
Est hors du cycle tout ce qui tente d’y pénétrer.
Est brisé tout ce qui tente de s’en approcher sans en faire partie.
Sachez que n’importe qui vous envie,
Tout le monde vous hait.

« Cet amour est une bijection réciproque.
Reine, si vous tentez de l’empêcher de croître, vous ne ferez que l’entraver.
Entravez-le, et il vous renversera.
Mais alors, vous serez libre.
Il commettra de nombreuses erreurs, mais réalisera ce que vous n’avez pas été capables de faire.
N’était-ce pas ce que vous désiriez?
Toute ressemblance est fortuite!

Ordo ab chaos,

N.

Une réflexion sur “L’Usurpateur et la Reine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s